Benjamin-Nicolau 's

Environm Ciencia, Tecnologia y Economia

Archive for 8 marzo 2015

Environment report shows benefits of EU action.

Posted by benjamin-nicolau en marzo 8, 2015

A new report published today shows that a coordinated EU environment policy has delivered substantial benefits for citizens over the past five years. Europeans enjoy cleaner air and water, send less waste to landfill and recycle more; while environmental policies drive jobs and growth. But the report warns that Europe’s long-term goal of “living well, within the limits of our planet” – the aim of theGeneral Union Environment Programe (7th EAP)– cannot be achieved with the current level of ambition of environment and related policies.

The Report(SOER 2015) prepared by the European Environment Agency is an integrated assessment of Europe’s environment that includes data at global, regional and country levels, as well as cross country comparisons. It also looks at the next five years and beyond and sends a clear warning of the risks of environmental deterioration, in turn affecting human well-being and prosperity. The analysis calls for more integrated policy making – a call the Commission is responding to with a series of environmental initiatives for 2015, including a new, broader package on the Circular Economy, a review of the EU Biodiversity Strategy, an action plan on Ocean Governance and a modified Air Quality package.

European Commissioner for the Environment, Maritime Affairs and Fisheries Karmenu Vella said:
“I see the State of the Environment Report 2015 as the ‘starting line’ of my mandate. The report clearly shows that EU environmental policies are delivering benefits. Environmental policies are also delivering jobs. The rapid growth of the green economy even during the worst years of the recession bodes well for Europe’s competitiveness.
We must stay ever vigilant to ensure that good policy, well implemented, means excellent environmental results both on land and at sea. Innovative investment to safeguard prosperity and quality of life are a priority. The long-term investment we make today can ensure that in 2050 we live well, and within the limits of the planet.

The Report makes clear that protecting the environment is a solid economic investment. Between 2000 and 2011, green industries grew by more than 50 % in the EU, making them one of the few sectors to have consistently flourished despite the crisis.The Report also shows that waste management is improving, although the European economy remains far from circular, with too much waste buried underground and an untapped potential for recycling and energy recovery.

The Commission is aiming to redress the balance in 2015 with an ambitious circular economy package—to transform Europe into a more competitive resource-efficient economy, and address a range of economic sectors in addition to waste. Getting most value from resources requires looking at all stages of the life cycle of products, from the extraction of raw materials through to product design, production, distribution and consumption; repair and re-use schemes; and waste management and increasing the use of secondary raw materials.

The Report underlines that Europe is not on track to halt biodiversity loss, as habitats for animals and plants continue to disappear. Marine biodiversity, in particular, remains under threat. In the course of 2015 (a year dedicated to Natural Capital), the Commission will complement the findings of the Report with an in-depth report on the “State of Nature”. This in turn will feed into a mid-term review of the EU Biodiversity Strategy and the ongoing evaluation of the EU’s nature legislation, to improve effectiveness and reduce the administrative burden.

Green Week, the largest annual EU event on environment policy, takes place in Brussels from 3 to 5 June this year under the title “Nature – our health, our wealth”. It will offer an opportunity to reflect on how the EU can continue to address the nature and biodiversity challenges ahead, to assure sustainable long-term growth and prosperity.

As outlined in the Report, Europe faces the double challenge of restoring and protecting our seas’ ecosystems whilst keeping maritime and coastal activities at the heart of the EU’s economy and society. The EU is committed to the responsible management of the seas and to taking a leading role in international ocean governance discussions. This year the European Commission will launch a wide consultation exercise to help shape the Commission’s next steps on ocean governance. Alongside this, the EU will keep working with its international partners and global institutions such as the UN to secure wide ranging political commitmentfor this agenda.

Posted in Uncategorized | Leave a Comment »

Rapport sur l’environnement présente les effets bénéfiques de l’action de l’UE.

Posted by benjamin-nicolau en marzo 8, 2015

Un nouveau rapport publié aujourd’hui montre que la politique coordonnée de l’UE en matière d’environnement a eu d’importants effets bénéfiques pour les citoyens au cours des cinq dernières années. Les Européens respirent un air plus pur et l’eau à laquelle ils ont accès est de meilleure qualité; ils rejettent moins de déchets dans les décharges et recyclent davantage; parallèlement, les politiques environnementales stimulent l’emploi et la croissance. Le rapport attire toutefois l’attention sur le fait que l’objectif à long terme que l’Europe s’est fixé, à savoir «bien vivre, dans les limites de notre planète» – l’objectif duprogramme d´action général de l´Union pour l´environnement (7e PAE) — ne pourra pas être atteint avec le niveau actuel d’ambition des politiques environnementales et des politiques connexes.

Le rapport (SOER 2015), élaboré par l’Agence européenne pour l’environnement, est une évaluation intégrée de l’environnement de l’Europe qui inclut des données aux niveaux mondial, régional et national, ainsi que des comparaisons entre pays. Il examine également les perspectives pour les cinq prochaines années et au-delà et met clairement en garde contre les risques de dégradation de l’environnement, laquelle aurait des répercussions aussi bien sur le bien-être que sur la prospérité des populations. L’analyse souligne la nécessité d’une meilleure intégration de l’élaboration des politiques — à laquelle la Commission répond par une série d’initiatives environnementales pour l’année 2015, notamment un nouveau train de mesures plus large sur l’économie circulaire, le réexamen de la stratégie de l’UE en faveur de la biodiversité, un plan d’action sur la gouvernance des océans et un paquet de mesures modifié sur la qualité de l’air.

M. Karmenu Vella, membre de la Commission européenne chargé de l’environnement, des affaires maritimes et de la pêche, a déclaré à ce propos:
«Je considère le rapport 2015 sur l’état de l’environnement comme la “ligne de départ” de mon mandat. Le rapport indique clairement que les politiques environnementales de l’UE portent leurs fruits. Elles créent également des emplois. La croissance spectaculaire de l’économie verte, même pendant les pires années de la récession, est de bon augure pour la compétitivité de l’Europe.
Nous devons toujours rester vigilants, pour faire en sorte qu’une bonne politique, correctement mise en œuvre, soit synonyme d’excellents résultats dans le domaine de l’environnement, que ce soit sur terre ou en mer. Les investissements innovants destinés à sauvegarder la prospérité et la qualité de vie constituent une priorité. Les investissements à long terme que nous réalisons aujourd’hui peuvent nous garantir qu’en 2050 nous vivrons bien et dans les limites de notre planète.»

Le rapport souligne clairement que la protection de l’environnement représente un investissement économique solide. Entre 2000 et 2011, les industries vertes ont connu une croissance de plus de 50 % dans l’Union, ce qui en fait l’un des rares secteurs en progression constante depuis la crise.Le rapport indique également que la gestion des déchets s’améliore, bien que l’économie européenne soit encore loin d’être circulaire; en effet, le volume de déchets enfouis est encore trop important et il existe un potentiel inexploité pour le recyclage et la valorisation énergétique.

La Commission entend rétablir l’équilibre en 2015 en adoptant un ambitieux train de mesures sur l’économie circulaire, qui vise à transformer l’Europe en une économie plus compétitive et plus efficace dans l’utilisation des ressources et cible toute une série de secteurs économiques, outre celui des déchets. Pour tirer le maximum de valeur des ressources, il est nécessaire de tenir compte de toutes les étapes du cycle de vie des produits: de l’extraction des matières premières à la conception, la production, la distribution et la consommation du produit; les systèmes de réparation et de réutilisation des produits; ainsi que la gestion des déchets et le recours accru aux matières premières secondaires.

Le rapport souligne que l’Europe n’est pas en passe de mettre un terme à la perte de biodiversité, étant donné que des habitats abritant des animaux et des plantes continuent à disparaître. La biodiversité marine, en particulier, reste menacée. Au cours de l’année 2015 (année consacrée au patrimoine naturel), la Commission complétera les conclusions du rapport par un rapport approfondi sur l’«état de la nature», qui lui-même servira de base à un examen à mi-parcours de la stratégie de l´UE en faveur de la biodiversité et contribuera à l’évaluation en cours de la législation de l’UE sur la nature, en vue d’améliorer l’efficacité et de réduire la charge administrative.

La semaine verte, le plus grand événement annuel de l’UE consacré à la politique environnementale, se déroulera à Bruxelles du 3 au 5 juin, sur le thème «La nature: notre santé, notre richesse». Elle donnera l’occasion de réfléchir à la manière dont l’UE peut continuer à relever les défis à venir en matière de nature et de biodiversité afin de garantir une croissance et une prospérité durables à long terme.

Comme le rapport l’indique, l’Europe est confrontée à la double difficulté de remettre en état et protéger les écosystèmes marins tout en maintenant les activités maritimes et côtières au cœur de l’économie et de la société de l’UE. L’UE s’est engagée à gérer de manière responsable les mers et à jouer un rôle de premier plan dans les discussions sur la gouvernance internationale des océans. Cette année, la Commission européenne va lancer une vaste consultation afin de l’aider à définir les prochaines actions qu’elle entreprendra dans le domaine de la gouvernance des océans. Parallèlement, l’UE continuera à collaborer avec ses partenaires internationaux et des institutions internationales telles que les Nations unies pour garantir que ce programme fera l’objet d’un vaste engagement politique.

Posted in Uncategorized | Leave a Comment »