Benjamin-Nicolau 's

Environm Ciencia, Tecnologia y Economia

Forum sur la gouvernance de l’internet

Posted by benjamin-nicolau en noviembre 17, 2009

Forum sur la gouvernance de l’internet: la Commission salue une étape essentielle vers un internet véritablement mondial

Aujourd’hui, dans le cadre du Forum sur la gouvernance de l’internet qui se déroule à Charm el-Cheikh (Égypte), la Commission européenne a accueilli favorablement une étape essentielle vers un internet véritablement mondial (et local), à savoir l’annonce de l’introduction des «noms de domaine internationalisés» dans les domaines de premier niveau. Jusqu’à présent, les noms de domaines internet n’étaient entièrement ou partiellement composés que de caractères latins (A à Z). L’ICANN (Internet Corporation for Assigned Names and Numbers), organisme qui gère le répertoire principal de l’internet, a annoncé qu’une procédure accélérée serait mise en place aujourd’hui pour que les domaines nationaux de premier niveau («.eu» dans l’adresse «europa.eu» par exemple) puissent contenir des caractères non latins. Cela signifie que certains Européens, notamment les Grecs, les Bulgares et les Chypriotes, pourront dorénavant visualiser les noms de domaine dans leurs propres alphabets. Mme Viviane Reding, membre de la Commission responsable de la société de l’information et des médias, s’est félicitée de cette avancée importante en faveur du multilinguisme. Elle a également demandé la prolongation de la durée initiale du Forum sur la gouvernance de l’internet, plateforme unique qui vise à encourager le dialogue entre les multiples parties de la communauté mondiale de l’internet.
«Le monde numérique devrait être le reflet du monde multiculturel et multilingue dans lequel nous vivons. C’est pourquoi l’internet ne devrait pas être uniquement axé sur l’anglais mais aussi sur l’arabe, le bulgare, le grec, le persan, l’hindi ou le chinois. Je suis ravie des mesures prises par l’ICANN pour poursuivre l’ouverture des noms de domaine à d’autres alphabets. Cela fait plusieurs années que la Commission plaide en ce sens», a déclaré Mme Reding. «L’Europe a pris de l’avance en ce qui concerne son projet de permettre l’utilisation, avant la fin de l’année, des caractères grecs ou cyrilliques dans les noms de domaine enregistrés dans le domaine de premier niveau «.eu» et nous devrions également disposer très bientôt des graphies grecque et cyrillique du premier niveau “.eu”.»
La décision de l’ICANN permettra aux internautes d’enregistrer et d’utiliser des noms de domaine internet entiers (tels que «europa.eu») à l’aide de caractères ne faisant pas partie de l’alphabet latin (A à Z) ou des chiffres arabes (0 à 9). Les noms de domaine internet composés de caractères non latins (arabes, chinois ou cyrilliques) sont déjà utilisés dans les adresses internet de deuxième niveau («europa» dans l’adresse «europa.eu»), mais il était jusqu’à présent impossible de disposer de noms de domaine entièrement internationalisés. L’annonce faite par l’ICANN d’accepter les demandes de domaines nationaux de premier niveau (du type «.bg» ou «.eu») dans des graphies locales permettra à des millions d’autres internautes à travers le monde de disposer d’une adresse internet dans leur propre langue.

En juin 2009, la Commission européenne a modifié ses règles en matière de noms de domaine afin de permettre l’utilisation des caractères des 23 langues officielles de l’Union européenne À partir du 10 décembre 2009, il sera possible d’enregistrer des noms de domaine «.eu» à l’aide de caractères tels que «à», «ą», «ä», «ψ» ou «д». Les citoyens et les entreprises de l’Union européenne pourront enregistrer des noms de domaine à l’aide de caractères non latins, ce qui est essentiel pour des langues comme le grec ou le bulgare. De même, les internautes de langues espagnole ou basque pourront enregistrer des noms contenant le caractère «ñ», tandis que les internautes de langues française, portugaise ou catalane pourront utiliser le caractère «ç». Dès que possible, l’UE introduira également les noms de domaine internationalisés sous son domaine de premier niveau «.eu», qui compte déjà plus de 3 millions de noms de domaine enregistrés avec les caractères latins les plus communs
L’UE demande la prolongation du Forum sur la gouvernance de l’internet
Le Forum sur la gouvernance de l’internet a été créé lors du Sommet mondial sur la société de l’information (organisé en 2003 et en 2005). Il offre une plate-forme mondiale unique et multilatérale, qui permet aux gouvernements, au secteur privé et à la société civile de discuter ensemble de questions importantes ayant trait à la gouvernance de l’internet. Il constitue un mécanisme neutre, non contraignant et ne faisant pas double emploi. Le premier Forum s’est tenu à Athènes en 2006 et a été suivi par les réunions de Rio de Janeiro en 2007 et d’Hyderabad en 2008. La quatrième réunion se déroule actuellement à Charm el-Cheikh, en Égypte.
La durée initiale de cinq ans du Forum expirera l’année prochaine, lors de la cinquième réunion prévue à Vilnius, en Lituanie. Avant cela, les pays membres des Nations unies examineront la nécessité de prolonger cette durée. Mme Reding a déclaré: «Avant la prochaine réunion du Forum, nous discuterons pour savoir s’il doit continuer à se réunir au-delà de 2010. En ce qui me concerne, la réponse est simple: oui, le Forum doit continuer ses travaux.»

Anuncios

Sorry, the comment form is closed at this time.